À compter du 15 septembre 2021, protestation silencieuse :

Je ne pourrai plus exercer mon métier de psychologue pour cause de non vaccination contre la Covid.

Pourquoi travailler le stress ?

Historiquement et physiologiquement le stress est nécessaire à la survie des êtres vivants pour faire face aux événements hostiles de l’environnement. Par exemple, lorsque l’homme est poursuivi par un lion, le corps et le cerveau sont mobilisés au maximum de leur potentiel pour répondre de manière la plus efficace à cette menace (fuite ou lutte). Cet état de stress est très intense et ne peut pas se poursuivre sur une longue période. Le stress prolongé n’est donc pas une réponse adaptée car nous ne sommes pas sans cesse poursuivis par un lion !!! Le danger n‘est pas permanent dans nos sociétés et cette hypervigilence accrue est néfaste pour notre organisme.

Il existe 3 sources du stress :

  • le stress physique
  • le stress psychique
  • le stress environnemental (le bruit, la chaleur…)

2 types du stress :

  • le stress aidant, bénéfique pour l’organisme humain : « eustress »
  • le stress nuisible, gênant : « dystress »

Le stress engendre des conséquences dans différents domaines de votre vie :

  • la santé
  • le travail
  • la résidence et la famille
  • les relations sociales
  • la situation financière
Nuage de mots-clés sur le thème du stress

Ressentir du stress par intermittence est tout à fait normal et même nécessaire pour s’adapter à son environnement. Cependant, quand ce stress est prolongé et que le corps ou l’esprit envoie des messages d’alerte, il est alors temps de les écouter et de changer. Il faut alors avoir le courage, de voir en face les dysfonctionnements et de changer ses habitudes, ses pensées, et le rapport à son corps. Les limites doivent être entendues pour être modifiées et revenir vers un état plus serein, plus en adéquation avec notre nature humaine.

Le stress est la cause originelle de différents troubles : le sommeil, l’alimentation, le changement d’humeur, des troubles somatiques… Il est donc intéressant d’apprécier le rapport que vous entretenez avec le stress pour éventuellement traiter la cause plutôt que les conséquences.